P E T A L E S international

Parents d'Enfants présentant des Troubles de l'Attachement
Ligue d'Entraide et de Soutien
   Accueil      Profils d'attachement
 
Une fleur de myosotis bleue dont un pétale se détache vers le haut, sans tomber.
La fleur de myosotis dit: 
 « Ne m’oubliez pas »
Le pétale détaché dit:  « Même si je ne peux pas m’attacher à vous »
 

Les profils d'attachement

La synthèse de ces profils d’attachement a été inspirée par les enseignements de plusieurs chercheurs, cliniciens et auteurs. Voir les références dans À propos du lien d'attachement. Nous avons aussi été guidés par de nombreux témoignages de parents.

Profil d'attachement sécurisé

  • La construction du lien d’attachement a permis l’édification d’une base solide de sécurité interne et d’une estime de soi confiante et assurée.
  • Ce lien d’attachement favorise tout son développement global (affectif, intellectuel, cognitif, sensoriel, moteur et social), l’exploration et l’autonomie.
  • L’échange relationnel confirme les compétences parentales et celles de l’enfant en développement. Il a ainsi la preuve de son unicité, de sa valeur et qu’il est aimable.
  • Une relation basée sur la confiance mutuelle et la proximité affective n’est pas perçue comme menaçante et hostile.
  • L’enfant utilise des stratégies adaptées pour obtenir réponses à ses besoins et dans ses relations affectives et sociales.
  • Il est en mesure de pouvoir faire face au stress et à l’adversité assuré que sa figure d’attachement saura être rassurante, protectrice et aimante.
  • Il est en mesure de réguler ses émotions en fonction de son stade de développement.

Profils insécurisés d'attachement

   - Évitant organisé

L’enfant évite la relation afin de fuir une proximité affective qu’il juge menaçante:
  • Peu d'échange affectif
  • Peu ou pas de signe de détresse en cas de séparation
  • Traite les étrangers de la même manière que pour la figure d’attachement
  • Fait preuve d’hypervigilance dans le but d’une autoprotection
  • Déni des besoins d'affection pour éviter d’être blessé ou rejeté
  • Souvent hostile, distant, déprimé et anxieux
  • Repousse l’attention et le maternage et n’aime pas être touché
  • Prend lui-même soin de ses besoins et devient anxieux s’il dépend des autres
  • Maussade et ouvertement opposant, attitude passive agressive.

    - Ambivalent-résistant organisé

L’enfant s’inscrit dans un processus d’approchement et de résistance devant une proximité affective qu’il juge menaçante:
  • Incapable d'utiliser la figure d’attachement comme base de sécurité
  • Recherche de la proximité avant que la séparation ne survienne
  • Stressé par la séparation mais de façon ambivalente
  • Préoccupé par la disponibilité de la figure d’attachement
  • Cherche le contact mais résiste avec colère lorsqu'il survient
  • Pas facilement apaisé par un étranger
  • Expression intense des émotions négatives, détresse élevée sous une forme agressive ou passive, sans attente claire
  • Anxiété et peur face à l’exploration

     - Désorganisé-désorienté

Un mode d’attachement plus complexe

Devant une proximité affective jugée dangereuse, submergé par une peur et une anxiété d’une grande intensité l’enfant en souffrance développe avant tout des stratégies de survie d’attaque et de fuite.

Il peut être figé, stéréotypé, désorienté, désorganisé, interrompu, avoir peur face à la figure d’attachement ou encore vouloir la contrôler en la punissant ou en prenant soin d’elle (renversement des rôles). (Tiré du document du Dr Marc-Yves Leclerc)

  • Non discrimination de la figure d’attachement
  • Donne l’impression d’un non attachement
  • Confusion, crainte, contradiction, appréhensions ou fusion en présence de la figure d’attachement
  • En recherche de réconfort, il adopte des attitudes contradictoires, désorganisées et ambiguës envers la figure d’attachement.
  • À haut risque de psychopathologie ultérieure
  • Colères extrêmes, désespoirs inconsolables, rages incontrôlables
  • Aucune stratégie cohérente pour faire face au stress

*Notons aussi que des facteurs de comorbidité peuvent aussi ajouter des nuances dont il faut tenir compte pour chacun de ces profils d’attachement insécurisé comme:
  • Le stress et traumatismes intra utérin
  • Le syndrome d'alcoolisme foetal ou les effets d’alcoolisation foetal
  • L’impact de traumatismes précoces à la petite enfance
  • Les troubles de modulation sensorielle et régulation sensorielle
  • Les troubles du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité
  • Le Syndrome de Gilles de la Tourette
  • Les troubles anxieux et troubles compulsif-obsessif (T.O.C)
  • Les signes de problèmes de l’ordre de la psychopathologie (Psychose)
  • L’impact intergénérationnel et génétique
 
 Version du 18 septembre 2012
 
© PETALES International, 11 000 St-Vital, Montréal-Nord, Québec, H1H 4T6
La copie de ce texte est autorisée sans modifications pour un usage non commercial, avec mention du site d'origine et des auteurs s'ils sont nommés, selon les conditions décrites dans la Creative Commons Licence
2016-03-19